ABOUT

Croyez-vous que mon travail correspond
à votre publication ou votre marque ?
Vous retrouvez-vous dans
mes sujets préférés ?

Je suis Naiara Reig, journaliste, rédactrice freelance et storyteller. J'écris des articles pour des médias autour de la gastronomie, du style de vie et des voyages. J'aide aussi des entreprises de ces secteurs à créer des contenus attractifs pour leurs sites et leurs réseaux sociaux.

Mes clients recherchent une communication fraîche, humaine et sans artifices. C'est pour cela que je rédige pour eux des textes qui leur permettent de se (re)connecter avec leur audience d'une manière plus honnête, de se différencier de leurs concurrents et d'être mémorables. De mon côté, je cherche à travailler avec des médias qui ont envie de créer une différence et aussi des marques qui aspirent à briller. Si vous sentez que cette manière de communiquer est pour vous, nous allons être de bons amis. Parce que moi, j'ai un appétit débordant pour mes sujets préférés : 

  • Des projets gastronomiques qui touchent l'âme autant que le palais
  • Des marques qui ont compris que notre futur dépend de notre manière de consommer
  • Ces femmes qui vont bientôt conquérir le monde
  • Les destinations qui accueillent le voyageur, sans arrêter de le surprendre

Depuis 2011, j'ai travaillé et collaboré avec plusieurs médias – dans la presse, la radio et la télévision –, où j'ai réalisé des tâches de rédaction, d'édition et de locution d'articles et reportages. Et même si mon cœur appartient à la Méditerranée, j'ai chamboulé ma vie en juin 2015, quand j'ai aménagé à Paris pour être l'éditrice de la version espagnole de Cafébabel. Et j'y suis restée.

À ce moment-là, j'ai décidé que je voulais dédier mon temps à des projets portés par des personnes passionnées. Grâce à cela, en 2017 j'ai lancé avec mon partenaire mon premier projet éditorial : FAIM Magazine. Il s'agit d'un magazine biannuel en papier, publié en trois langues et distribué partout dans le monde, dans lequel on découvre la vie d'une génération de jeunes créatifs et ambitieux, avec une ville comme point de départ pour chaque numéro.

Bonus : Avant d'emménager à Paris, j'ai aussi habité à Valencia (Espagne) et Newcastle (Angleterre), et je parle couramment quatre langues : l'espagnol et le valencien, mes langues maternelles, en plus de l'anglais et du français.

Maintenant, je raconte la vie de cette jeune génération insatiable, avec une ville différente comme point de départ pour chaque numéro